Pratiquée depuis des millénaires, la méditation est appréciée pour ses nombreuses vertus aussi bien sur le corps que l’esprit. Elle a le mérite d’être un antistress accessible à tout moment. C’est également un moyen de mieux gérer la souffrance physique et de contrôler les pulsions humaines. Découvrez-en davantage sur les bienfaits de la méditation à travers ces quelques lignes.

La méditation procure un bien-être mental imparable

Si vous cherchez à surmonter l’anxiété, retrouvez dans la méditation une solution salvatrice. Cette pratique permet aussi de réduire le risque de dépression. La méthode « pleine conscience » reste l’une des plus efficaces pour prévenir un état de mal-être. Une étude belge avance des preuves que l’approche « mindfulness » fait reculer les symptômes chez les dépressifs. Des essais cliniques confirment cette observation. Pour ceux qui ne le savent pas encore, cette technique consiste principalement à se concentrer sur l’environnement, la respiration et les pensées. Cette manière de ressentir et d’entendre le monde autour de soi est très ancienne. Elle fut développée par le psychiatre américain Jon Kabat-Zinn.

Les pratiques méditatives sont excellentes pour booster les neurones

Comme expliquée sur comment-mediter.info, la méditation se décline en une multitude d’applications. Beaucoup d’entre elles favorisent la concentration et la mémoire. Les personnes souffrant de troubles de l’attention devraient l’adopter. Divers cours sont proposés en système présentiel ou depuis Internet. Privilégiez ceux qui découlent directement du hatha yoga. Ces techniques méditatives montrent une redoutable efficacité lorsqu’il faut exploiter les capacités cérébrales. Des chercheurs de l’université de Harvard ont démontré que la méditation permet de développer la quantité de matière grise dans le cerveau humain. Ils ont pu établir ce constat en utilisant l’imagerie médicale. Les zones impliquées dans l’apprentissage, l’intelligence émotionnelle et la mémoire sont particulièrement stimulées par la méthode mindfulness.

Méditer permet de mieux gérer la douleur physique et morale

Les Américains se sont intéressés de près sur les bienfaits de la méditation sur le corps. Bon nombre de scientifiques d’outre-Atlantique disposent de données concernant la relation entre cette pratique et la résistance aux douleurs physiques. L’université de Californie par exemple appuie ses affirmations par une étude clinique avec des patients atteints de diverses pathologies. Les personnes qui aiment méditer ressentent 50 % moins de souffrances corporelles que les autres. L’efficacité de l’approche transcendantale devient quantifiable après quelques mois d’observation. Les chercheurs indiquent que les témoins finissent par apprendre à leur cerveau d’être moins sensible à certains signaux nerveux. La méditation a des bienfaits chez certains patients victimes de traumatisme psychologique. Une reprogrammation aide à ignorer certains souvenirs particulièrement douloureux.

D’autres bienfaits de la méditation sur le corps

Il y a un étonnant lien de causalité entre le fonctionnement du cœur et la méditation. Ainsi, il est possible de maintenir sa santé cardiaque en consacrant du temps pour le recueillement. Il faut ajouter à cette habitude saine une bonne alimentation et beaucoup d’exercices physiques. Si ces conditions sont réunies, une personne réduit de moitié le risque de subir un AVC ou une autre pathologie touchant la circulation sanguine. La fameuse mindfullness est recommandée pour ceux qui ont tendance à être immunodépressifs. Méditer renforce la résistance naturelle aux maladies d’origine bactérienne et virale. Les agressions microbiennes se multiplient lorsque le moral est au plus bas. Le hatha yoga aide à combattre le stress et à maintenir un bon niveau d’anticorps.