Vous vous en doutez sûrement : ce n’est pas le prix du billet d’avion qui vous coûtera le plus cher, mais les dépenses d’hébergement et de restauration. Voici quelques conseils sur la façon de gérer financièrement la période qui précède votre départ.

Prendre un crédit

Ce crédit peut vous aider à payer au moins votre billet d’avion. Si vous parvenez à obtenir un montant élevé, ce sera l’ensemble du voyage que vous aurez la possibilité de financer. Voyez également s’il vous est possible de prendre des crédits dans différents établissements afin d’être sûr de vous retrouver avec la somme dont vous avez besoin : parfois, quelques petits montages financiers sont essentiels. Gardez à l’esprit qu’une fois que vous avez des remboursements mensuels, votre niveau et mode de vie changeront : les échéances doivent être respectées coûte que coûte. Demandez aux banques et aux établissements de crédit s’il est possible de démarrer les remboursements à votre retour de voyage.

Faire un emprunt auprès de son employeur

Si c’est la première fois que vous faites cette démarche, alors vous avez des chances d’obtenir une réponse positive. Si vous avez déjà eu recours à l’aide de votre entreprise, vous risquez de faire face à un refus. Dans tous les cas, rien ne vous empêche d’essayer de faire cette demande d’emprunt. Après tout, comme l’énonce un adage populaire, « qui ne tente rien n’a rien ». En plus de tenter votre chance auprès de votre employeur, pensez au crowdfunding.

Épargner et faire des placements sur le court terme

En un an, non seulement vous économisez, mais, en plus, vous déposez un peu d’argent sur un compte épargne. En parallèle, vous pouvez faire un placement sur le court terme : ouvrez, par exemple, un compte à terme. Concernant le compte épargne, choisissez bien celui qui vous rapportera le plus d’intérêt en peu de temps. Dans tous les cas, ces économies, ces épargnes et ces placements vous permettent de vous constituer un joli capital au bout d’un an, et ce, même si les intérêts ne sont pas énormes. Vous aurez de quoi financer aussi bien le transport que le séjour.

Demander une carte de crédit à sa banque

Approchez votre banque et demandez-lui si votre situation financière et professionnelle vous permet de recevoir une carte de crédit. L’idéal serait une carte de débit différé : mais dans cette hypothèse, vous devez être sûr d’avoir sur votre compte le montant exact au moment où la banque procédera au débit des dépenses que vous avez effectué. À défaut, prenez une carte de crédit associée à une réserve de crédit renouvelable. Faites très attention avec cette deuxième formule, car elle peut engendrer un surendettement si vous ne gérez pas scrupuleusement vos dépenses.

Économiser sur le prix du billet

Financer, ce n’est pas toujours trouver des moyens financiers. Le financement passe également par la mise à profit de bons plans et cela commence par la recherche d’un billet d’avion à petit prix. Cela est possible sur le site https://www.easyvols.fr/. Easyvols est un comparateur de vols qui peut vous proposer l’offre qui correspond le mieux à vos exigences.

Limiter les dépenses sur place

Easyvols vous a permis de voyager avec un billet d’avion à un prix très intéressant. Pour continuer les économies une fois sur place, vivez comme les locaux : allez dans les mêmes restaurants qu’eux, faites vos achats dans les mêmes boutiques qu’eux, bref, adoptez leur mode de vie. Enfin, si votre visa le permet, travaillez dans vos pays de destination.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.